biographie


1910
Eugène Jean Joseph naît le 8 août à Tourcoing

1911 Son père, Eugène Louis Leroy, meurt d'un phlegmon dans la gorge le 8 octobre
Son oncle, l'abbé Charles Lepers, l'un des frères de sa mère, devient tuteur du jeune garçon et de sa sœur cadette, Marie-Thérèse

1925 A 15 ans il découvre chez des amis de ses parents des aquarelles de leur fils, Paul, accrochées sur un mur. "Six semaines après il y en eut autant à la maison. [...] C'est là que tout a changé", dira-t-il
La même année, sa mère lui offre la boite de peintures de son père ainsi que deux petits tableaux (deux paysages)
Leroy prend ses premiers cours de dessin auprès de Fernand Beaucamp, historien de l'art et futur conservateur du Palais des Beaux-Arts de Lille
Il découvre Rembrandt à la faveur du « petit livre de Hourticq », une modeste édition illustrée de gravures du maître flamand

1927 Commence à peindre
Premier dessin signé et daté : Le Jeune homme à la vitre

1928 Il rencontre Valentine, une jeune fille dont il avait croisé le regard dès ses quinze ans dans le tramway, qui deviendra sa femme

1929 Au retour d'un voyage à Rome, tombe malade - une pleurésie qui l'affectera pendant trois ans

1931 Bref passage à l’Ecole des Beaux-Arts de Lille.
La même année il se rend à Paris sur les conseils de "Papa Lesage", l'un de ses professeurs dans le Nord. Très vite il délaisse les cours et renonce à chercher un atelier à Paris

1932 De retour dans le Nord, il réalise sa première peinture à l'huile – "des iris sur carton dont il [lui] reste une ruine et des pavots sur toiles blanches"
Accepte un poste de professeur de cinquième dans une institution privée française à Sluis en Hollande le temps d'une année scolaire

1933 Epouse Valentine Thirant durant l'été. En septembre le couple déménage en Belgique à Envoz, un village au bord de la Meuse. Pendant deux ans, Eugène y sera précepteur des deux enfants d'un chatelain

1934 Naissance de leur fils aîné, Eugène Jean Marie, dit Géno

1935 De retour en France, le couple s'installe à Croix près de Roubaix - ville où Leroy devient professeur (français, latin, grec) dans son ancien Collège, Notre-Dame-des-Victoires

1936 Premier de nombreux voyages en Flandres et aux Pays-Bas
Découvre La Fiancée juive de Rembrandt à Amsterdam. Voit ses premiers Malevitch

1937 Première exposition personnelle à la Galerie Monsallut, Lille

1940 Alors qu'il est mobilisé et cantonné dans le sud-ouest de la France, sa mère meurt au cours de l'évacuation non loin d'Arras - il n'apprendra la nouvelle que plusieurs semaines plus tard

1943 Exposition personnelle à la Galerie Else Clausen, Paris. Le critique d'art Gaston Diehl signe la préface du catalogue

1944 Naissance du fils cadet de Leroy, Jean-Jacques Joseph

1946-48 Réalise une peinture murale monumentale de 27 m², une Crucifixion, dans la chapelle du Collège de Roubaix

1948 Première exposition dans la libraire-galerie de Marcel Evrard à Lille
Séjour à Wissant, sur la côte d'Opale, où pendant six ans il reviendra et réalisera plusieurs séries d'aquarelles

1951 Au cours d'un de ses fréquents voyages à Paris, en compagnie de son fils Géno, Leroy présente une dizaine de tableaux à Pierre Loeb, Galerie Pierre, qui lui achète l'ensemble des dix toiles

1952 Voyage en Italie et en Allemagne; lors de son séjour à Castelfranco en Vénétie, découvre la Vierge à l'enfant de Giorgione

1953 Fait la connaissance de Pierre Langlois par l'intermédiaire de Marcel Evrard. Connaisseur en arts premiers, il sera l'un des premiers ardents soutiens du peintre.

1954 Exposition de groupe, Galerie Art-Vivant, Paris, intitulée « Correction d'angle » sous l'égide de Charles Estienne, aux côtés de Poliakoff, Sam Francis et Marcel Pouget

1956 Première participation au Salon de Mai à Paris - participation qui se poursuivra jusqu'en 1968
Voyage en Espagne et en Italie
Aux Offices, à Florence, il s'émerveille devant un tableau de van der Goes
Première exposition personnelle au Musée des Beaux-arts de Tourcoing organisée par Jacques Bornibus
Expose aux côtés du sculpteur Eugène Dodeigne, Galerie Creuze, Paris

1957 Reçoit le Grand prix de peinture Othon Friesz, ex aequo avec Arlette de Breville, le 24 janvier
Nomination au titre de Sociétaire de la "Société du Salon d'Automne, section Peinture", le 25 novembre

1958 Déménage à Wasquehal près de Lille. Il installe son atelier dans le grenier de la maison, fait percer une verrière du côté nord et une autre du côté sud afin de bénéficier d'une lumière traversante
A 48 ans, il redécouvre Proust à la faveur d'un livre de dictées, destiné aux professeurs de français

1959 Réalise les vitraux de l'église Notre-Dame-des-Flots, Dunkerque, avec la collaboration du maître-verrier Henri Lhotellier

1961 Première exposition Galerie Claude Bernard à Paris, avec le soutien de Marcel Evrard. Egalement début de la collaboration de Jacques Bornibus, conservateur du Musée de Tourcoing, avec la galerie parisienne

1963 Seconde exposition Galerie Claude Bernard, Paris

1964 Commence son œuvre gravé qu'il poursuivra jusqu'en 1972

1965 Expose Galerie Kaleidoskoop à Gand et à la Harvard University, Cambridge, USA

1969 Eugène et Valentine séjournent trois mois, chez leur fils Géno, en Afrique du Sud, où il réalise une série d'acryliques et d'aquarelles sur papier

1970 Expose à la Galerie Veranneman, Bruxelles, et à la Wiener Secession de Vienne

1972 Voyage à New York et Washington où il est impressionné par l’œuvre de Rothko. Fait la connaissance au cours de ce séjour de Jan Hoet, bientôt conservateur du Musée d'art contemporain de Gand (1975)

1974 Voyage à Leningrad et à Moscou. A la Galerie Trétiakov, il est ébloui par une petite icône de Saint-Alexis

1977 Exposition à l'Ecole des Beaux-arts de Lille. Préface de François Mathey, alors Conservateur en chef du Musée des arts décoratifs de Paris
Son fils aîné, Eugène Jean, ouvre son propre espace à Paris, Galerie Jean Leroy, à deux pas du Centre Pompidou

1979 Exposition personnelle à la Galerie Jean Leroy et à la Fiac. A cette occasion, publication de Eugène Leroy, peinture, lentille du monde, aux éditions Lebeer Hossmann - Bruxelles
Exposition et catalogue de l'œuvre gravé, salle de la Poudrière en l'Arsenal de Gravelines


Valentine décède en décembre

1980 Marc Moyens, interprète auprès de la Banque mondiale et collectionneur passionné, l'expose Galerie K. à Washington

1982 Exposition au Museum van Hedendaagse Kunst (Musée d'art contemporain) de Gand, initiée par Jan Hoet
En août, lors d'un voyage avec son fils, Géno, rencontre Michael Werner dans sa galerie à Cologne

1983 Première exposition personnelle Galerie Michael Werner, Cologne - début de la longue collaboration avec le marchands allemand
Expositions sous l'impulsion de Michael Werner à Hambourg (Galerie Ascan Crone), Vienne (Galerie Winter), Berlin (Galerie Springer) et Athènes (Galerie Bernier)

1985 Première exposition Galerie Edward Thorp à New York
Rencontre Marina qui deviendra sa compagne jusqu'à la fin de sa vie

1987 Voyage à Venise avec Marina
Exposition, Musée d’Art Moderne de Villeneuve-d’Ascq. Textes de Georg Baselitz, Rudi Fuchs, Rafael Jablonka, Jonathan Lasker et Bernard Marcadé

1988 Rétrospective au Musée d’art moderne de la ville de Paris (ARC) et au Stedelijk Van Abbemuseum d'Eindhoven, Pays-Bas

1990 Rétrospective des dessins - 1965-1990 au Musée Sainte-Croix de Poitiers. Texte de Bernard Lamarche-Vadel
A l'occasion d'une exposition à la Galerie Springer à Berlin, Leroy se rend à Dresde où il réalise enfin son rêve de voir la Vénus endormie de Giorgione

1991 Participe à la XXIe internationale Biennale de São Paulo
Exposition Galerie de France, Paris

1992 Participe à la Documenta IX de Cassel, sous le commissariat de Denys Zacharopoulos et de Jan Hoet. La salle dédiée aux œuvres de Leroy inclut trois Vénus d'après Giorgione

1993 Rétrospective Eugène Leroy au Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain de Nice
Son tableau, D'après Le Concert champêtre 1990-1992, est montré dans l'exposition Copier Créer au Musée du Louvre, Paris

1994 Au Stedelijk Museum d'Amsterdam, Rudi Fuchs dédie son accrochage " Couplet 3 " à Georg Baselitz et à Eugène Leroy, dont il montre la série des Quatre saisons, réalisée entre 1993 et 1994

1995 Participe à la 46e Biennale de Venise Identité Altérité : les figures du corps 1895/1995, à l'invitation de Jean Clair

1996 Reçoit le Grand prix national de la peinture
Il subit une intervention de la cataracte, " Le voile gris a disparu. Les bleus chantent à nouveau ", confiera-t-il, à Bruno Vouters (Cf. Eugène, publié en 2004)
A l'occasion de l'exposition " Peintures 1964 -1996 " au Domaine de Kerguéhennec en Bretagne, Denys Zacharopoulos livre les propos tirés de leur entretien du 1er septembre

1997 Exposition à la Kunsthalle de Bâle, Suisse
Les huit tableaux composant Les quatre Saisons, conçues en hommage à Nicolas Poussin, sont exposés au Musée d’art moderne de Villeneuve d’Ascq avant de voyager à New York, Galerie Michael Werner

1998 Exposition Boukamel Contemporary Art Gallery, Londres

1999 En décembre, fait le voyage à La Haye, aux Pays-Bas, pour voir l'exposition consacrée aux autoportraits de Rembrandt, " Rembrandt par lui-même ", alors que sa santé se dégrade

2000 En janvier, sa peinture est exposée au Musée Albright-Knox Art Gallery de Buffalo (Etat de New York)

Il meurt le 10 mai dans sa maison de Wasquehal

Le Kunstverein de Düsseldorf lui consacre une rétrospective en juillet " Eugène Leroy, 1910 - 2000. Alles ist Farbe ". Textes Georg Baselitz et Raimund Stecker

 

   

 

 

ACTUALITES | BIOGRAPHIE | EXPOSITIONS | BIBLIOGRAPHIE | MUSEOGRAPHIE